Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 14:12

http://www.fallingwater.org/img/home_assets/new_first.jpg

 

Maison Edgar Kaufmann Jr., dite “Falling Water House”, Frank LLoyd Wright, entre 1935 et 1939, Pennsylvanie, Etats-Unis d’Amérique.

 

 


 

Frank Lloyd Wright est un architecte américain, né en 1869 et mort en 1959. Profondément intéressé par «l’esprit pionnier» américain, il se consacre à l'approfondissement du rapport entre l’individu, l’espace architectural et la nature, qu’il considère comme une référence incontournable pour son travail. Ces centres d’intérêt le conduisent à travailler sur des maisons d’habitation durant la première période de son activité, réinventant les modèles de l’époque des pionniers. Construite en pleine forêt, à Bear Run en Pennsylvanie, la «maison sur la cascade» est une synthèse de toutes ces influences et années de travail à travers le monde. Bien qu’elle enjambe la rivière qui forme une cascade et s'appuie sur un rocher, son originalité ne tient pas uniquement dans son lieu d’implantation. Elle tient aussi des matériaux employés, une association inhabituelle de béton armé pour les dalles horizontales et de pierres de taille pour les éléments verticaux et porteurs (c’est à dire ceux qui maintiennent la maison). Une association dont l’objectif est clair : renouveler le langage architectural.

 

Tandis que les pierres de tailles rappellent l’environnement forestier, le béton armé permet de donner aux dalles diverses dispositions complexes. Disposées de manière asymétrique, elles sont construites autour d’un bloc de maçonnerie formant la cheminée centrale, et séparées par des bandeaux de fenêtres à l'architecture «européenne». Wright procède ainsi par différenciation : il sépare successivement chacune des articulations pour «casser» l’aspect régulier de l’ensemble. Les dalles sont par ailleurs conçues comme des porte-à-faux : elles s’élancent dans le vide au delà de leur point d’appui. Tout cela permet aux plans horizontaux de surgir, accentuant la 3e dimension et donc le relief de la maison. Les avancées audacieuses des terrasses sur la cascade viennent prolonger l’espace intérieur dans la nature. La maison tout entière semble alors investir et rejoindre l’espace naturel qui l’entoure.

 

Pour Wright en effet, l’architecture doit se dérouler de l’intérieur vers l’extérieur. Il faut dire que l’intégration de l'architecture dans la nature et la pénétration de la nature dans l'architecture furent ses préoccupations majeures (à l’instar de la philosophie traditionnelle Japonaise). Ainsi, nombre de ses édifices s’inspirèrent de formes organiques, tandis que la construction et les matériaux correspondaient à l'environnement et à leur fonction. Le plus connu d’entre-eux, le musée Solomon R. Guggenheim de New York (1943-58), utilise ainsi un assemblage de spirales et de cercles, afin que l’édifice lui-même guide le visiteur à travers les oeuvres.

 

Par ses audaces, son inspiration multi-culturelle et son observation de la nature, il aura ainsi repoussé l’architecture moderne dans ses retranchements.

 

 

Fiche réalisée par M. Valery

Partager cet article

Repost 0

commentaires